Les nouveaux guerriers

Tableau réalisé par Thierry Lambert poète, peintre et guerrier de lumière.

Dans le grand chambardement actuel, l’ennemi sera toujours la guerre et cependant ne pas la mésestimer car celle ci a fait progresser de vies en vies. La Suisse pays pacifique et neutre sait qu’il faut s’armer fortement pour conserver ces deux avantages. Cependant que toutes ces années sans conflit n’a produit que de belles horloges garanties à vie.

La guerre fut, est, sera, elle est logée en nous comme un second cœur jumeau du premier.

Mais devrons nous toujours adopter les mêmes réactions face à ses injonctions ?

Les nouveaux guerriers ne sont pas si nouveaux en fait. Ils existent depuis la nuit des temps et ils proposent une autre forme d’interprétation à cette incessante bagarre.

Ce sont les guerriers de l’art et du cœur, et ce ne sont pas des naïfs et des nigauds comme à première vue tu pourrais le penser.

Repeindre la vie en couleurs vives, convertir le drame, la mélancolie, la tristesse dans l’athanor de leurs peintures vibrantes c’est cela leur combat et ce n’est pas le moindre.

Après l’horreur des tranchées naît la couleur vive sur les tableaux et ce n’est pas pour rien. Ceux qui décident ainsi d’ orienter tranché ont connu les doutes affreux et la boue des charniers.

Il faut des années pour comprendre que l’on ne sait rien tu seras pardonné.

Cependant lorsque tu vois un peintre exposer ses toiles colorées dans un recoin du monde, souris lui au moins, même les plus rudes guerriers ont besoin parfois d’un peu de chaleur humaine.