L’insupportable

Nous passons notre vie toute entière à supporter l’insupportable par oubli, par fatigue, par lassitude et à quoi bon . Il faut parfois un choc, une déflagration énorme pour que nous nous réveillions et le retrouvions intact tel qu’il a toujours été dans le fond. Il faut des tours qui s’effondrent, des salles de concert jonchées de cadavres, quelque chose de si extraordinairement monstrueux pour qu’on se dise merde rien n’a changé et c’est bien horrible de tout prendre en pleine figure à nouveau.