La désobéissance

Rien ne m’a jamais vraiment fait vibrer à part peut-être la philosophie parce que le prof qui l’enseignait y mettait tellement de passion que forcément il la transmettait, et un peu l’histoire géo en terminale, mais plus en raison des décolletés plongeants et des petite jupes courtes de la prof qui en outre portait fièrement une tète de cochonne aguerrie et vraisemblablement rompue à toutes les effronteries.