Le jugement et la condamnation

L'être humain, c'est une évidence ne peut se passer de juger. Il juge son prochain et se juge soi-même sans relâche. Que ce soit en bien ou en mal peu importe. Il faut donc considérer que c'est un de ses attributs au même titre que l'est sa parole, le fait de se tenir debout ainsi que sa difficulté chronique à développer une pensée personnelle.

Juger est une occupation qui occupe une bonne partie de nos pensées et de nos dires. Cependant une confusion semble s'opérer entre juger et condamner.

Il est possible de juger, de prendre conscience de ce jugement et pour autant ne pas le confondre avec un verdict, une condamnation celle ci n'étant toujours qu'une conséquence.

Nous ne pouvons échapper à l'idée de séparation comme à la dualité. C'est pourquoi tout au fond de chacun de nous les idées de bien et de mal ne cessent de se disputer la primeur de notre humeur.

Vouloir s'extraire de cette dualité est une erreur qui provoque cette confusion entre jugement et condamnation.

Flamboyance et effet « flash ».

Flamboyance des feuilles rousses d'automne qui forme une coiffure un peu folle au dessus de la pâleur du front d'été qui doucement s'éteint.

Ce mot comme un point de départ idéal après avoir découvert le mot clef #Flaming_abstract sur le réseau social Instagram ce matin.

Cette flamboyance serait alors comme le signal et l’événement confondus en un clin d'oeil. Au premier regard la certitude d'une présence. Puis presque aussitôt cet événement serait renversé par les chiens affamés de l'habitude. Dépecé par les pensées. Flamboyance insupportable d'Osiris mis en pièces. Insoutenable éclat des soleils qu'on ne peut affronter clairement, bravement qu'un instant très court avant de s'aveugler.

Flamboyance qui dure suffisamment longtemps pour ne pas la confondre avec l'effet flash qui retombe encore plus rapidement qu'un soufflet.

Encore une fois la différence entre art et décoration.

Importance des symboles

La spontanéité de l'interprétation du signe, du dessin avec le hiéroglyphe est immédiat. On retrouve cette notion d'écriture symbole dans de nombreuses civilisations anciennes. Cela ne signifie pas que les anciens n'étaient pas en mesure d’effectuer des opérations abstraites, bien au contraire ils avaient surement découvert bien avant nous que le discours tournait en rond et qu'il ne servait pas à grand chose en cas de danger, de crise, autrement dit dans la vie de tous les jours.

Solve et coagula

Dissoudre et recomposer est l’un des principes fondamentaux de l’alchimie. Une pensée qui ne naîtrait pas de l’expérience sensuelle, matérielle serait une pensée vaine. Sans racine et sans relation avec le réel. C’est la raison principale pour laquelle les alchimistes utilisent les métaux et le feu pour modifier la matière la libérer de sa gangue... Lire la Suite →

Régulier et irrégulier

En retrouvant de vieux carnets scolaires je relis les annotations de mes professeurs et pratiquement tous indiquent ma propension à l'irrégularité.

Travail irrégulier ...

Et cela m’entraîne à réfléchir sur la résistance que j'ai toujours eu envers cette notion de régularité. Pourtant ce n'est pas faute d'avoir essayé de nombreuses fois. Mais à chaque fois au bout d'un laps de temps plus ou moins long l'emmerdement de la syncope surgit, le joli train déraille doucement comme au ralenti et je tombe alors sur une singularité du temps dans laquelle tout mon être s'engouffre comme libéré de la contingence, de la pression obsédante de la régularité.

Il doit y avoir une relation avec la musique, dans le sens ou l'harmonie devient insoutenable et qui oblige quelque chose en moi à m'emparer de la plus petite dissonance, à m'y agripper pour m'extraire de la transe.

Peut-être un orgueil étonnant aussi me fait-il sans cesse croire qu'il existerait une harmonie supérieure où toutes les dissonances appartiendraient de façon essentielle à cette harmonie.

Constance de l’eau

L'eau est une énigme. Pour s'en rendre compte il est nécessaire de s'extraire de l'habitude comme il arrive que l'on puisse être surpris soudain par la banalité des mots.

Le fait même que sa prononciation évoque le cercle devrait me mettre sur la piste des le début de cette découverte. Le cycle de l'eau n'évoque t'il pas une règle essentielle de l'univers tout entier ? Cette boucle fermée dont le centre est point mouvant sans relâche et dont l'attraction tord la périphérie.

Opéra

Se lancer dans l'art aujourd'hui pour une ou un jeune demande une certaine dose d'inconscience et d'ignorance même au sortir des fameux Beaux Arts de n'importe quelle cité. Ce n'est pas parce qu'on a fait quelques années d'études, 5 en règle général qu'on est devenu artiste. Tout commence même pourrais je dire pour beaucoup avec ce handicap d'avoir fait ce genre d'études.

L'art conceptuel ne veut rien dire pour certains,ne leur dit rien du tout et ils lui rendent assez bien la monnaie de la pièce. En inventant leur art personnel- n'est ce pas déjà un pléonasme désormais ?

Car l'artiste du XXI ème siècle n'a rien à voir avec l'artiste d'auparavant. Il n'y a plus guère d'ateliers de grands maîtres chez qui apprendre son métier, les galeristes aussi, enfin ceux qui méritaient cette appellation également. Etre jeune artiste dans l'âme ne propose aucun laisser passer pas même envers soi-même au départ. Tourner en rond est la porte, les fourches caudines de notre époque, la seul issue possible si on ne devient pas fou avant.

Tourner en rond et utiliser à la fois la force centrifuge et centripète. Sans doute que nos voisins des galaxies proches comme lointaines connaissent tout ça et en use pour se balader dans le vaste univers. Les fameuses soucoupes volantes tournent en rond sur elle même elles aussi bien sur.... sauf que leurs pilotes connaissent les issues, les trous de ver, les raccourcis pour se déplacer d'un point l'autre des milles et une dimensions du temps et de l'espace.

Le revers

Il y aurait un endroit où le revers serait annoncé par un ensemble de fifres,de hautbois et de couverts dominicaux. Le vin coulerait à flots dans des coupes adamantines, en l'honneur du Hérault,des pages et des gueux qui l'accompagnent. Car le revers a tant de choses à dire qu'il se présente non glorieux mais un... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :