Amabié la prophétesse binaire.

Il y a quelque chose de profondément naïf dans la cervelle des hommes qui les oblige sans cesse à espérer qu’une rémission de leur péchés peut leur être accordée par des créatures extraordinaires, anges, archanges, et désormais l’Amabié nippon et, accessoirement quelques sommités du monde scientifique, l'ex nouvelle religion vacillante. Je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer. Peut-être faut il considérer cela comme des jeux d’enfants, ne pas trop y penser pour ne pas s’énerver, pour ne pas s’attendrir faussement également. Cette propension à faire des conneries et espérer ensuite le pardon, en s’auto flagellant de préférence est tout à fait ancrée dans l’esprit japonais et celui de son voisin chinois.Mais aussi dans notre cervelle occidentale ravagée par l'inquisition et les poncifs de bien et mal. Aussi n’est-t’il pas étonnant qu’il faille invoquer soudain une créature antédiluvienne, à mon avis plutôt Cambrienne, ce Hokai à l’aspect ridicule avec son tripode caudale, son bec de perroquet et ses cheveux de Varech.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :