Le trou sous la maison.

Ce matin il a entrepris de vouloir lambrisser tout le plafond de l'appentis attenant à la maison. Et c'est un étrange ballet qui commence en général par " Nom de Dieu qui a encore déplacé les clous, et le marteau qui l'a touché, je ne retrouve plus rien"! A ces moments là nous avons compris qu'il ne faut pas laisser la question flotter dans l'air trop longtemps sans réponse alors nous nous déclarons coupables tour à tour mon frère ou moi car c'est mille fois préférable de recevoir une torgnole plutôt que de voir s'emballer sa hargne et son impuissance.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :