La fin d’un monde

La fin du monde c'est comme l'amour, cela se produit un peu tous les jours sans que nous n'ayons à nous en préoccuper plus que ça. Les forces de création et de destruction marchent dans la main et complices œuvrent à produire l'impermanence comme l'éternité.

Décor

Aujourd'hui que je mets les dernières touches à ce nouveau décor je constate comme il m'est devenu laborieux de me mettre au travail. Je n'ai pas cessé de reporter de jour en jour la réalisation de la seconde partie de la grande fresque et la question que je me pose désormais c'est "pourquoi ?"

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :