Comment je peins

Ce sont juste, chaque tableau un indice, une coquille vide, celle d'une défaite toujours renouvelée.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :