Le dernier moment

C'était devenu une sorte de rituel quand, à bout de fatigue, il se décidait enfin à rejoindre le lit conjugal, tard dans la nuit ou bien un peu avant l'aube. Il s'allongeait à ses cotés en éprouvant une sensation de chaleur et de sécurité qu'il balayait quelques minutes ensuite pour se préparer à sombrer dans le sommeil.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :