Le dernier moment

C'était devenu une sorte de rituel quand, à bout de fatigue, il se décidait enfin à rejoindre le lit conjugal, tard dans la nuit ou bien un peu avant l'aube. Il s'allongeait à ses cotés en éprouvant une sensation de chaleur et de sécurité qu'il balayait quelques minutes ensuite pour se préparer à sombrer dans le sommeil.

La soif

Quand je me suis aperçu de ma façon d'approcher la soif ça m'a fait froid dans le dos. Devant l'évier laisser couler l'eau, la palper du doigt pour la sentir froide à souhait et remplir le verre, l'avaler d'un trait, puis un autre, et encore et ainsi de suite plusieurs fois.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :