Combien de routes ?

J'aime cette chanson de Bob, quand je me la repasse, c'est toujours le signe avant-coureur que je ne suis pas loin de régler une difficulté, un blocage, que je ne vais pas tarder à sortir d'un long moment d'apnée pour prendre une bonne goulée d'air frais.

Errances

Il y a toujours une certaine angoisse qui revient à la veille de chaque exposition et qui me porte à rejeter moi-même mon travail avant que quiconque ne puisse le faire.

Et c'est une nouveauté de ces dernières années que soudain pris par cette angoisse, je décide alors d'annuler cette exposition.

Evidemment je ne le fais pas, la réalité des engagements pris fait que je ne puisse décemment le faire.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :