Par la fenêtre

Cela fait quelques semaines qu'on se connait, une chic fille un peu sauvage, une rousse à la peau pale et qui s'empourpre violemment, qui s'ouvre et se referme aussi rapidement que les pétales des sensitives. Que j'aime ses yeux verts, plusieurs fois je me suis senti happé par ceux ci et j'y aurais plongé tout entier corps et âme si quelque chose ne m'avait retenu.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :