Comme aux premiers jours

Durant quelques instants le monde s’est évanoui. Le sable, les vagues, l’océan et l’infini de l’horizon , ont tout gommé. Nous étions presque nus disséminés sur la grande plage et j’ai ressenti cette impression étrange d’être revenu aux premiers jours. Les miens, les votres les nôtres ceux du monde comme de l’univers. Une incroyable tranquillité,... Lire la Suite →

Science fiction.

Dans mon village, je n'ai pas remarqué d'effervescence particulière. Les devantures sont toujours dans l'attente de repreneurs.

A part celles des deux ou trois commerces survivants qui vendent des vêtements pour femmes, des sonotones et des lunettes, tout le reste a été emporté bien avant que la fin du monde ne soit annoncée.

Hier le président s'est fendu d'une allocution à la télévision.

Même mon épouse l'a trouvé juste pour une fois

Moi j'étais encore en cours je n'ai pas pu assister au spectacle.

Je n'ai pas pu voir les infos, j'ai avalé un truc rapidement puis je me suis endormi, éreinté par la pleine lune et le peu d'heures de sommeil de ces derniers jours.

La fin d’un monde

La fin du monde c'est comme l'amour, cela se produit un peu tous les jours sans que nous n'ayons à nous en préoccuper plus que ça. Les forces de création et de destruction marchent dans la main et complices œuvrent à produire l'impermanence comme l'éternité.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :