Sur la piste du signe

Dans la rencontre sincère le cœur s’ouvre et les silences deviennent des accélérateurs de pensées, d’idées, d’émotions qui offrent de nouveaux point de vue. Aujourd’hui je me souviens de Don Juan et de Carlos Castaneda, de la petite tape entre les deux omoplates qui permet de changer son point d’assemblage avec la réalité, pour percevoir des réalités plus subtiles.

Dans le jardin des moines

Peut-être en m’agenouillant avec cette fausse humilité dont ne se départissent pas les orgueilleux contrariés aurais je dévoré à pleine bouche cette fleur fraîche comme jadis l’innocence. Cependant tout cela est transmuté et c’est à travers le 3 ème œil, objectif que l’Iris ultraviolet jaillit sur l’écran désormais. Comme une part de l’observateur s’offrant à […]