Une ombre au tableau

Le premier contact avec le second ne nous laissa pas songer que le voyage allait être une sinécure. C’était un homme complexe qui pouvait passer du sourire au mépris en une fraction de seconde et que rien ne semblait jamais surprendre. Son rôle était de relayer l’information venant du capitaine et veiller à ce que les ordres soient exécutés à la lettre.