Le jugement et la condamnation

L'être humain, c'est une évidence ne peut se passer de juger. Il juge son prochain et se juge soi-même sans relâche. Que ce soit en bien ou en mal peu importe. Il faut donc considérer que c'est un de ses attributs au même titre que l'est sa parole, le fait de se tenir debout ainsi que sa difficulté chronique à développer une pensée personnelle.

Juger est une occupation qui occupe une bonne partie de nos pensées et de nos dires. Cependant une confusion semble s'opérer entre juger et condamner.

Il est possible de juger, de prendre conscience de ce jugement et pour autant ne pas le confondre avec un verdict, une condamnation celle ci n'étant toujours qu'une conséquence.

Nous ne pouvons échapper à l'idée de séparation comme à la dualité. C'est pourquoi tout au fond de chacun de nous les idées de bien et de mal ne cessent de se disputer la primeur de notre humeur.

Vouloir s'extraire de cette dualité est une erreur qui provoque cette confusion entre jugement et condamnation.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :