Le petit sentier #8

Il y a ce que l'on veut et puis on pense, on pense on pense toujours énormément jusqu'à imaginer qu'on va déjà l'obtenir et, en pensée on l'obtient évidemment déjà. En cherchant des méthodes, des idées, des plans, en surfant parfois aussi dans les bouquins, sur le net. Tout cela est très bien sauf que pour moi ça ne fonctionne pas vraiment. J'ai obtenu des montagnes de tableaux en pensée, mais je ne peux absolument rien en faire.

La mort sera mieux.

La mort sera mieux qu'une fête me disais je tout à coup moi qui déteste toutes les fêtes. La mort résoudra toutes les équations et les mille inconnues que j'aurais placées par inadvertance ou volontairement sur les bas chemins de ma vie.

La constance de l’inconstance.

Mais cette humilité dont le monde entier et surtout moi ne cesse de vouloir me parler qu'elle est t'elle donc dans son essence véritable, sans tous ses atours de sainteté et de miracle de laquelle moi et le monde ne cessons de l'affubler ? Confondre humilité et justesse, aura été une erreur magistrale encore une. On use de mots qui sont autres tant qu'on n'ouvre pas un dictionnaire et qu'on ne remonte pas le cours du temps, des étymologies.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :