L’adversaire.

C'est une chose commune sur laquelle on ne prend guère la peine de s'attarder mais le mot diable ne prend jamais de majuscule contrairement à Dieu. C'est que l'adversité finalement est un phénomène tellement banal qu'on ne la regarde plus. Quand je parle de regard je veux dire bien sur la regarder vraiment pour ce qu'elle est. Cependant sans cette adversité qui nous modifie profondément au fur et à mesure qu'on la résout, qui serions nous ?

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :