Lassitude

Ce qui est con si j'y pense c'est cette lassitude régulière qui m'évacue à distance et qui somme toute est tellement semblable à ce que tout à chacun produit : cette distance face à un événement depuis laquelle on se permet, on s'octroie, je ne sais quel droit.

Comme si cette lassitude encore tentait de retrouver une force en agrippant la comparaison, le jugement, la critique, comme béquille.

L’envie d’avoir envie.

Et si on changeait d'angle, de point de vue, tout en refaisant la même chose ? si entretenir l'envie nous permettait aussi de nous entretenir nous-même ? de retarder le vieillissement des neurones, de conserver fluidité et souplesse ? d'apprendre une forme de tendresse et d'humilité inédite ?

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :