Fabriquer de l’or.

Nous croyons parfois savoir beaucoup, mais il nous manque souvent la connaissance de ce pourquoi nous désirons tant savoir.

Ces derniers temps cette cause première m'obsède dans le sens où ce n'est que récemment, tout au plus une année, que j'ai commencé à me poser la question.

Lorsque nous pensons au désir, et il est assez rare que nous y pensions vraiment, car le propre de celui ci semble être l'aveuglement qu'il crée sur ses origines.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :