Mon ami Paul

Il s'était endormi avec la chatte sur les genoux et il l'a prend délicatement dans ses mains pour se lever du fauteuil et la reposer. L'animal ronronne de gratitude et se recroqueville douillettement pour s'enfoncer à nouveau dans le sommeil . Monsieur Paul remplit alors le poêle de charbon en maugréant : la neige est de retour devant le petit pavillon de banlieue.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :