Cette froideur qui vient du style

A l'anarchie des formes évanescentes au changement permanent, j'ai cherché une rambarde, un mur, un parapet pour ne pas sombrer tout entier dedans mais c'était nettement moins intéressant de regarder la vie comme ça, enfermé dans mon atelier à construire pierre à pierre mon grand caveau pour la postérité.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :