Chronos et la répétition

vis Strauss qui n'est pas spécialisé dans la critique de la peinture se demandera tout haut ce qu'apporte Picasso au monde , et il 'en conclura pas grand chose à part une forme de masturbation sur la peinture elle-même. Evidemment il ne parla pas aussi crûment d'onanisme, je le cite de mémoire et embelli son propos de ma petite touche personnelle.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :