Par dessus la jambe

Elle aurait pu, selon son désir profond devenir peut-être une grande artiste ma mère, techniquement elle avait de quoi lorsque je regarde les quelques toiles qui me restent d'elles. Non ce qui lui manquait c'était de se débarrasser de sa mémoire complètement pour devenir enfin elle même. Elle aurait dû suivre son instinct de fauve et nous laisser crever derrière elle en nous oubliant comme on oublie une erreur de parcours tout simplement et je crois lui en avoir toujours plus ou moins voulu de ne pas avoir cette force, cette rage, cette volonté tout simplement.

Récapituler

C’est un travail chamanique véritable sans tambour ni trompette mais réalisé tout de même au rythme régulier des battements de cœur de ces nuits d’insomnie que je ne cesse plus désormais de traverser. Dans le creux de la nuit, installé à ma table, le tapotement des touches du clavier sert peut-être d’incantation d’invocation et le voyage alors peu à chaque fois recommencer me conduisant à revisiter le monde d’en bas, le monde du milieu et, de temps en temps aussi le monde d’en haut.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :