Tout va bien

Depuis les hauts balcons des barres de béton, du fin fond des ruelles crasseuses jonchées de papiers gras et de seringues usagées, dans les parcs chauves, derrière les murs lépreux des usines on entendait cette ritournelle. Un tout va bien dont l'écho se propageait peu à peu dans toute la cité.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :